The Best bookmaker bet365 Bonus

Дървен материал от www.emsien3.com

Bienvenue sur le site internet des médecins généralistes libéraux de la Wilaya de Tizi-Ouzou
Ce site est dédié à tous les médecins généralistes exerçant à titre privé (mais aussi publique) sur le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou dont l'association dénommée AMEJJAY a été créée par l'assemblée générale tenue en date du 18 Novembre 2011 au siège du conseil régional de l'ordre de Tizi-Ouzou.
Vous y trouverez des informations concernant les activités du bureau de l'association ainsi que toute actualité relative à notre exercice et principalement les dates de réunions avec ordre du jour, les rapports et toute décision qui aura été prise par les membres du bureau en plus de toutes les informations que nous pouvons apporter en matière de formation médicale continue, de dates et lieux de congrès et autres manifetations scientifiques. Nous espérons qu'il apportera un plus en matière d'information à tous les confrères que nous invitons à le consulter. Nous essaierons, autant que faire se peut, de le tenir régulèrement à jour.

Tous les confrères sont invités à émettre des propositions, qu'elles soient d'ordre organisationnel, technique et professionel en rapport avec l'exercice de la profession ou de l'association proprement dite. La consultation est gratuite. Un forum est ouvert à qui veut bien apporter "sa pierre à l'édifice" mais aussi par le biais de la boîte mail (rubrique contact en bas de lapage d'accueil). 

Vos avis sont les bienvenus.

Médecin de famille, médecin de ville ou médecin de campagne, médecin traitant; quelle que soit l’appellation retenue, ce sont d’abord les différentes fonctions assumées par les médecins généralistes qui les rendent indispensables. Indispensables pour les soins quotidiens de chacun, indispensables pour le maintien de toute politique de santé fondée sur l’accessibilité et l’efficacité des soins pour tous, indispensables dans les discours, mais seulement dans les discours, des décideurs et des responsables politiques. Car nous savons tous à quel point le médecin généraliste libéral a été souvent mal considéré, méprisé, voire littéralement humilié par ceux qui, en principe sont chargé de donner toute sa valeur à la notion de médecin de famille. Car qui mieux qu'un médecin généraliste libéral peut se targuer de porter cette "enseigne" de médecin de famille ?

Chacun a une opinion partielle et toute personnelle de son médecin traitant (nombre de patients et d'assurés sociaux ont choisi un médecin généraliste), la vision de ces médecins généralistes, de la spécificité et diversité de leurs rôles est celle de l’iceberg : la partie invisible est la plus importante.

Qu'en est-il alors de cette réalité "immergée" ?

En vérité, elle n'est guère réjouissante pour le médecin (mais aussi et surtout pour le malade).

Celui-ci est la cible d'attaques en tous genres, la dernière en date, toujours en cours, étant celle de la CNAS.

Pourtant, toute politique de santé est sensée être fondée sur l’accessibilité et l’efficacité des soins pour tous, la bonne gestion, la communication et surtout la collaboration et la coordination entre les différents acteurs de santé. Notre activité pêche par l'absence cruciale d’une organisation nationale facilitant cet exercice complexe, prenant et difficile. Le paradoxe du médecin traitant est, à titre d'exemple, qu'il se doit de se dévouer à ses patients dans le strict respect du code de déontologie médical, mais d'un autre côté faire face aux incohérences et autres contraintes édictées par des responsables dont le seul soucis représente les équilibres financiers des caisses de sécurité sociale. Comment de ce fait concilier un bon exercice de notre profession avec toutes ces restrictions imposées par des services administratifs dont le seul souci reste la bonne clôture des exercices annuels pour plaire à leur tutelle, sachant que pour bien prendre en charge un patient de nos jour, il faut savoir "débourser" sans se ruiner. Il est vrai que gérer un organisme tel que la sécurité sociale n'est pas une sinécure quand on voit les déficits auxquels sont confrontées les caisses dans des pays autrement plus avancés.

Online bookmaker Romenia bet365